Articles

A propos…

le 05/02/19

Le métier de photographe événementiel a changé, essentiellement à cause de la nature même de la photo numérique, facilement reproductible et de la diffusion des images sur Internet.

Depuis quelques mois, je travaille exclusivement sur place pendant les concours : J’ai cessé de faire des galeries publiques suite aux diffusions non autorisées des photos exposées dans les albums. Malheureusement, il n’est pas possible d’éviter les copies d’écran qui sont largement diffusées sur les réseaux sociaux.

Les photographes pro désertent les terrains de concours car, comment rentabiliser une journée de travail si des personnes piochent dans les galeries des photos pourtant protégées par copyright ? Et pourtant, pour vendre son travail, il faut pouvoir le montrer…

Avec mon équipe, nous avons décidé de réagir en réorganisant notre métier de photographe de reportage.

A mon sens, il faut considérer la photographie de concours comme étant une des disciplines de la photographie équestre et proposer un travail apportant une plus-value artistique – ou , pour le moins, qualitative.

C’est pourquoi, nous vous proposons d’éditer vos photos en passant par un traitement graphique sur le logiciel Pro d’Adobe Photoshop : Les images sont travaillées, ajustées en fonction de la luminosité, des contrastes, des couleurs et les éléments indésirables sont éliminés.

Ainsi, nous nous efforçons à produire au moment de la prise de vue des photos de qualité grâce à un matériel NIKON dernier cri , coûteux certes, mais parfaitement efficace pour assurer un résultat optimal dans la photographie d’action.

Nous travaillons à la demande des cavaliers, qui viennent au stand avant leur passage afin de réserver leur prise de vue (service gratuit). Nous assurons ainsi un service personnalisé avec la possibilité d’avoir un maximum de photos, des portraits, des angles de vue différents lorsque nous travaillons à deux photographes sur le parcours d’un cavalier.

Notre stand est équipé pour que les cavaliers choisissent sur place les photos qui seront travaillées en studio graphique.

Les tirages photos ainsi que les fichiers numériques sont livrés rapidement la semaine suivant le concours.

Les photos sont imprimées sur un papier ILFORD Smooth Pearl grâce à une imprimante EPSON pro jet d’encre afin d’obtenir des tirages comparables à ceux obtenus à l’époque de l’argentique.

Au final, les cavaliers ont donc un service plus personnalisé : Une prise de vue réservée, une galerie privée pour les personnes qui en font la demande le jour du concours, des photos systématiquement retravaillées et des impressions sur papier photo Fine Art.

En résumé, nous assurons en concours le travail classique du photographe de reportage.

Je n’oblige personne à adhérer à ce fonctionnement dicté par l’obligation pour une photographe pro de vivre de son travail. J’ai conscience de bouleverser les habitudes des cavaliers mais je préserve ainsi mon activité et le plaisir de partager mon goût pour la belle photographie.

Simplement, je pars du constat que les cavaliers souhaitent toujours acquérir de belles photos de leur parcours, alors, comment les satisfaire si ce n’est en évoluant ?

Je ne peux donc répondre favorablement aux personnes qui me disent ne pas avoir eu le temps de passer au stand ou qui déplorent le fait de ne pas avoir été pris en photo faute de réservation.

Nous entamons cette année notre troisième saison de concours : Grâce à cette méthode de travail, nous prenons toujours autant de plaisir à exercer notre métier de photographe tout en servant au mieux les attentes des cavaliers. Je profite de cet article pour remercier le Pôle Équestre de Biarritz qui constitue un magnifique lieu pour l’exercice de notre profession et nous épaule dans nos projets.

L’équipe de PHOTODINE64.

 

Captures…

Capture-chloe laffite-2 IMG_19961-2 IMG_19971-2Le 21/05/2018

« Toutes les photographies présentes sur ce site sont protégées par la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique et par le Code de la propriété intellectuelle du 1er juillet 1992. Photographies NON LIBRES DE DROITS – Utilisation interdite sans accord écrit et préalable de l’auteur Sandrine Philippe Branquart. »

Les copies d’écran diffusées illicitement sur le web sont inclues dans cette Loi : Le résultat est déplorable dans la qualité des photos et porte atteinte à mon travail. Toutes les photos de concours présentes à ce jour dans mes galeries sont donc retirées du site Photodine64.book.fr : Désolée pour les personnes qui ont joué le jeu mais je ne connais personne qui travaille gratuitement – Car il s’agit bien d’un travail : Produire ces images demande un investissement financier et une disponibilité importante.

Je suis persuadée que les personnes agissant de cette façon ne pense pas à mal et ne se rendent pas compte que derrière ces images se cachent des heures de travail, sur place et en post-production : remplir les galeries, répondre aux messages, investir dans du matériel performant – appareil photo et imprimante de qualité… Le tout pour un tarif abordable. J’ai réalisé grâce à vous cavaliers de bien belles photos mais la raison me rappelle à la réalité : Mon travail n’est pas un « hobby » et je dois pouvoir en vivre.

L’industrie de la musique a réussi à évoluer : Tout le monde sait qu’il est illégal de télécharger des titres et de les diffuser sans avoir acquis une licence – Et bien, pour les photos, c’est exactement la même chose sauf que les photographes ne communiquent pas assez pour le faire savoir. Bon nombre d’entre eux ont déserté les terrains de concours lassés de se faire piller leur travail – Ils sont remplacés par des « amateurs » qui vous proposent des photos grises à la qualité douteuse mais, il est vrai gratuites… Et, si on y réfléchit un peu, aller « piquer » l’aperçu d’une photo sur une galerie et la diffuser sur sa page Facebook ou son Instagram avec le gros copyright bien visible au centre de l’image, c’est pas franchement glorieux…

Je réfléchis actuellement à une solution me permettant de continuer à travailler sur les concours et à vous fournir un travail de qualité en rentabilisant un tant soit peu mon activité.

Bien à vous.

SPB.

DROIT D’AUTEUR – COPYRIGHT : Dorénavant les galeries « Événementiel » seront protégées par mot de passe et personnalisées. Avec la fourniture de ce mot de passe vous vous engagez à respecter la loi sur le droit d’auteur interdisant toute copie, reproduction, utilisation, modification ou diffusion du contenu des galeries, y compris sur Internet, sans mon autorisation écrite et préalable. Le non respect de ces interdictions est susceptible de constituer un acte de contrefaçon engageant la responsabilité civile et pénale de tout contrevenant.

L’action en contrefaçon : le recours contre la violation des droits d’Auteur  ICI

CONDITIONS D’UTILISATION DU SITE www.photodine64.com ICI

 

 

34087008_2201160566565443_7177750560550944768_n